La spiruline est promise a un bel avenir

Spiruline, micro-algues
Algoculture
La spiruline est une micro-algue, qui appartient à la famille des cyanobactéries. Elle existe depuis 3,5 milliards d'années et pousse naturellement en régions chaudes dans les lacs d'Inde, du Mexique ou du Tchad. Les Européens la découvriront lors de la conquête de l'Amérique Centrale. 
La spiruline est extrêmement riche en bêta-carotène, en fer, en vitamine B12, en vitamine E, en protéines, en minéraux (calciumphosphoremagnésiumzinccuivre). 
C’est un très bon antioxydant, bien connu des sportifs. La spiruline est par ailleurs beaucoup utilisé en cosmétique et diététique.
 
 
La spiruline, comme bon nombre d’algues a tendance à concentrer les éléments toxiques si elle est cultivée dans des eaux polluées. Elle doit donc être produite sous serres, dans des bassins dénués de polluants. En France, sa culture est possible dès mi-avril. 
La profonde couleur verte de la spiruline est obtenue par photosynthèse. Pour cela, la spiruline a besoin d’un environnement de culture spécifique, d’une eau composée des minéraux et oligo-éléments afin de reproduire son état naturel. Une eau mi-douce mi-salée, entre 25° C et 38° C, non stagnante et peu profonde, d’une forte luminosité mais sans exposition prolongée au soleil. Il est aussi important d’agiter le bassin pour éviter  que les spirulines en surface ne brûlent et permettre à celles en profondeur de profiter de la lumière. La culture doit faire 20 cm de profondeur maximum pour que toute la spiruline bénéficie d’un bon ensoleillement.
 
 
Enfin, la spiruline est filtrée pour créer une biomasse qui est égouttée et pressée. La spiruline est séchée et commercialisée sous forme de poudre bleu-vert, de filaments déshydratés, de comprimés ou de gélules.
En 2016 la production de spiruline a atteint en France entre 50 à 70 tonnes. C’est aujourd’hui un produit très demandé : sa consommation mondiale actuelle de 2000 à 3000 tonnes lui laisse présager un bel avenir !

En savoir plus